Tuez-les tous, la CRAM reconnaîtra les siens

Publié le par Yohann Abiven

http://marseilleunautreregard.files.wordpress.com/2009/06/retraite.jpgVivre bien et longtemps devient un vrai problème. Ah qu’ils sont loin les temps où un coup de grisou opportun, une cirrhose alambiquée et cultivée depuis la tendre enfance indiquaient aux classes laborieuses l'adresse de Saint Pierre, avant, heureusement, d'avoir pu gouter aux félicités paresseuses de l'ici bas. L’équation élémentaire des pensions s’en trouvait ainsi presque naturellement équilibrée et les mérites récompensés. Les talentueuses 200 familles regardaient grandir les arrrière-petits-enfants quand le peuple sans vertu se préparait à des jours plus pénibles et surtout écourtés. Depuis pourtant, la camarde ne fait plus office de trésorier payeur général et le comptable public fait grise mine, sauf en de rares occasions : temps très chaud ou très froid, accident de car de l’Université du temps libre, intoxication alimentaire après le concert de la chorale des gais seniors… Mais attendre des cieux ou du destin des routes l’anéantissement du trop plein de population vieillissante est pour le moins un vieux, un vœu pieux. L'hiver dernier, nous n’avons même pas été capables de mettre en œuvre une grippe qui pourtant, les spécialistes l’avaient assuré, promettait d’améliorer grandement les choses. La pandémie fit long feu et par conséquent vieux os. Des considérations d'égalité et de justice ont encore compliqué l'affaire. Le péril vieux demeure, d’autant plus que la folie militante et complice des petits frères des Pauvres se plaît à allonger le temps qui passe au détriment de la droite raison. Comment les ferons-nous battre en retraite ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> <br /> Il faut arrêer tout de suite ce blog qui pollue Internet, et recommander à celui qui écrit ces articles de le faire dans son journal intime, et ne pas mettre tout cela en ligne. Tout le monde<br /> s'en portera mieux<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre